Boules de geisha ou cones vaginaux ?

Boules de geisha ou cônes vaginaux

Quelle différence entre boules de Geisha et cônes vaginaux ?

Ponctué par des traumatismes souvent liés à la grossesse, le périnée de la femme doit subir une rééducation pour garder la tonicité et la forme. La prise de poids et la ménopause sont aussi autant de causes de la nécessité d’une rééducation périnéale.

À chaque femme sa méthode et parmi elle, les cônes vaginaux et les boules de geisha. Mais quelle différence entre boules de Geisha et cônes vaginaux ?

Les boules de geisha

Composées de deux boules en métal ou en silicone, les boules de geisha stimulent le plaisir sexuel. Elles sont également servies dans la médecine pendant les exercices de rééducation périnéale.

Elles entrent dans la thérapie pour remédier à l’incontinence urinaire. Ce sont surtout les muscles qui composent le périnée de la femme qui sont travaillés. Elles existent en plusieurs tailles et poids.

Pour commencer les exercices, on doit opter pour les petites tailles de 3,5 cm. Au début, on insère la première boule dans le vagin et il faut s’assurer de laisser le cordon à l’extérieur. Après quelques contractions, on peut insérer la deuxième boule. On alterne ainsi la contraction et le relâchement tout en contrôlant la respiration.

Les cônes vaginaux

Les cônes vaginaux sont utilisés dans le même objectif. Ils sont présentés par quatre ou cinq cônes qui sont semblables, mais qui ont des poids différents.

Le poids de l’objet joue un rôle très important dans les exercices. Afin que le vagin retrouve sa souplesse, les exercices s’effectuent à la maison en complément des séances de rééducation proposées par le kinésithérapeute ou la sage-femme.

Il suffit de garder un cône dans le vagin pendant qu’on poursuit nos activités. La séance ne doit pas durer plus d’un quart d’heure et on répète l’exercice deux fois dans la journée.

On peut commencer par le poids le plus petit. Après quelques jours, si on arrive à retenir le cône à plus grand poids dans le vagin, on peut dire que la musculation de celui-ci s’améliore. On peut juger une évolution lorsqu’on arrive à ne plus effectuer des fuites urinaires lorsqu’on éternue ou lorsqu’on tousse.

L’un comme l’autre, les deux dispositifs doivent être bien nettoyés avant d’être utilisés. Vous pourrez retrouver boules de geisha ou cônes dans les boutiques spécialisées dont les points de ventes sont ici.