Boules de Geisha et exercice de Kegel

Utiliser les boules de geisha pour les exercices de Kegel

Créés dans les années 1940 par le gynécologue Arnold Kegel, les exercices de Kegel ciblent le renforcement du muscle pubo-coccygien situé dans le périnée, la paroi inférieure du pelvis. Le périnée retient l’extrémité des voies digestives, urinaires et sexuelles chez la femme et en partie seulement chez l’homme.

Avec l’âge et souvent après un accouchement, le muscle pubo-coccygien s’affaiblit et se relâche. Ce relâchement peut être la cause de fuites urinaires, d’une diminution des sensations sexuelles ou encore d’une descente d’organe (prolapsus génital).

Les muscle du périnée pouvant être contracté volontairement, il est possible de le tonifier au moyen des exercices de Kegel. Utilisés notamment dans la rééducation périnéale après l’accouchement, le principe de ces exercices consiste à contracter et décontracter alternativement le muscle pubo-coccygien et à maintenir cette contraction durant un temps plus ou moins long.

Bien que ces exercices puissent être réalisés sans matériel, il est possible d’exercer de façon ciblée le muscle pubo-coccygien difficilement identifiable en utilisant des boules de geisha. Après les avoir insérées dans le vagin, le muscle va alors naturellement se contracter afin de les maintenir à l’intérieur. Il suffit donc de les placer quelques heures durant la journée tout en vaquant à ses activités quotidiennes pour muscler son périnée de façon passive. Il est possible d’augmenter leur efficacité en réalisant activement les contractions des exercices de Kegel tout en maintenant les boules de geisha dans le vagin qui vont permettre d’ajouter du poids et ainsi de rendre les contractions plus difficiles mais aussi plus efficaces.

En plus de raffermir les muscles du périnée, la vascularisation du vagin va s’améliorer ce qui aura pour effet d’augmenter la sensibilité de cette zone et ainsi accroître le plaisir durant les relations sexuelles.

Il est important de retirer les boules de geisha lorsque l’on ressent une douleur. Bien que l’on puisse les utiliser quotidiennement, il faut aussi veiller à ne pas les utiliser de façon trop prolongée pour éviter d’obtenir l’effet inverse, à savoir une fatigue des muscles du périnée ou même une hypertonie.