Boules de geisha : complément idéal à la rééducation périnéale

Boules de geisha : complément idéal à la rééducation périnéale

Longtemps considérées comme un sextoy, les boules de geisha sont également dotées d’un intérêt médical. Elles sont ainsi recommandées par de nombreux professionnels de santé pour améliorer et renforcer la rééducation périnéale.

L’utilisation des boules de geisha pour la rééducation périnéale

L’âge, l’accouchement ou encore l’allaitement sont des causes entraînant un relâchement de la zone du périnée, cette zone anatomique située entre le vagin et l’anus. Cet affaiblissement est par suite la cause notamment des fuites urinaires mais aussi d’autres maux. Les boules de geisha vont améliorer la statique pelvienne.
Les boules de geisha sont formées de deux boules en silicone souple unies par un cordon. Ces deux boules distinctes, plutôt qu’une seule, vont permettre de faire travailler les muscles à la fois sur le plan superficiel et sur le plan profond. Elles doivent être introduites l’une après l’autre dans le vagin sans forcer, après avoir vider sa vessie. L’utilisation d’un lubrifiant à l’eau peut faciliter leur positionnement. Il est important de laisser dépasser le cordon hors du vagin afin de permettre de les retirer sans souci une fois la séance de rééducation terminée.
Cette séance dure idéalement entre 10 et 30 minutes. Les boules de geisha vont alors solliciter les muscles logés dans le bassin (muscles du périnée) grâce à leur poids mais aussi en raison des mouvements du corps. En effet, pour les retenir à l’intérieur du vagin et éviter qu’elles ne sortent, ces muscles vont se contracter par réflexe myotatique, ce qui aura pour effet de les renforcer. Ainsi, le périnée sera raffermi. Durant toute la séance, il est conseillé d’accompagner ce réflexe par de légères contractions périnéales volontaires, pour augmenter la sensibilité périnéale ainsi que le reflux sanguin vaginal. En outre, elles doivent être portées tout en vacant à ses occupations, en position verticale pour créer un véritable travail des muscles.
Une fois la séance terminée, les boules de geisha seront ôtées en tirant doucement sur le cordon tout en décontractant les muscles.

Les précautions d’emploi des boules de geisha pour la rééducation périnéale

Il existe des boules de geisha de différentes tailles. Toutes ne sont pas adaptées pour la rééducation périnéale. Pour qu’elles soient efficaces sans dangerosité, elles doivent avoir un poids d’environ 85 grammes. En effet, si elles sont trop légères, elles n’auront qu’un faible impact sur la contraction des muscles du bassin et donc sur le raffermissement du périnée. En effet, à titre de comparaison, les plus petites existantes, d’un poids de 45 grammes, correspondent à celui de deux tampons imbibés d’eau. A l’inverse, si elles sont trop lourdes, elles risqueraient de sortir d’elles-mêmes sans que les muscles sollicités ne puissent les retenir.
Il est préférable de choisir des boules de geisha en silicone voire en polymère de grade médical plutôt qu’en latex.
Pour éviter tout risque d’infection, les boules de geisha doivent être soigneusement nettoyées avant et après chaque utilisation. Dans certains cas, il est fondamental de demander un avis médical avant tout recours à cette technique de rééducation périnéale : en cas de grossesse, de prolapsus, de présence d’un stérilet, diaphragme ou tout autre dispositif intra-utérin, d’une épisiotomie ou d’une opération du vagin par le passé.