Rééducation périnéale

Qu’est ce que la rééducation périnéale

L’incontinence urinaire chez la femme est souvent due à un accouchement, à la ménopause, à un surpoids ou à une pratique intensive de sport. Ces facteurs distendent et fragilisent le périnée qui est un muscle commun à l’homme et la femme, soutenant les organes génitaux ainsi que la vessie. Le rôle de ce muscle est donc extrêmement important et sa tonicité doit être sérieusement entretenue pour un bon maintien.

En effet lorsque ce dernier est affaibli le risque de fuites urinaires apparaît, voir des risques plus importants tels que la descente d’organes ou encore des problèmes sexuels comme la disparition d’orgasmes. Muscler son périnée reste ainsi la meilleure prévention à ce problème d’incontinence. De même, le massage périnéal peut être entreprit lors du 8ème mois de grossesse, ce qui permettra d’augmenter l’élasticité des tissus vaginaux.

Au-delà de la prévention, la rééducation périnéale chez la femme s’impose après un accouchement, afin de tonifier ce muscle fragilisé qui vient de subir de lourdes distensions. Faite par des professionnels qualifiés, chez un kinésithérapeute ou une sage femme principalement, une dizaine de séances – remboursées qui plus est – suffisent généralement à cette rééducation qui doit débuter 6 semaines environ après l’accouchement. La plupart du temps cette rééducation se fait par le biais d’une simulation électrique et indolore, grâce à une sonde introduite par le vagin. L’électricité provoquera ainsi de petites contractions du périnée qui se tonifiera progressivement.

De même, des exercices simples peuvent être réalisés à la maison au quotidien. Le périnée est en effet un muscle qui, comme tout muscle, doit être travaillé régulièrement. Afin d’entretenir cette tonicité périnéale, il est facile d’effectuer quelques exercices de contraction toute seule chaque jours, par exemple en contractant le muscle pendant 3 secondes puis en relâchant doucement et recommencer ainsi 1 ou 2 fois de suite en faisant la vaisselle ou en se brossant les cheveux.

Tout comme se brosser les dents, entretenir la tonicité de son périnée doit être un réflexe et faire partie de l’hygiène de vie quotidienne d’une femme.