Tout savoir sur les boules de Geisha (Partie 2)

Tout savoir sur les boules de Geisha (Partie 2)

Afin de tester vos progrès et la tonicité de vos muscles, tirez simplement sur la cordelette tout en contractant les muscles du plancher pelvien. Si les Smartballs restent à l’intérieur : mission accomplie ! Le périnée est bien musclé !

Avec les Smartballs, profitez d’un entraînement des muscles du plancher pelvien sans efforts. Portées lors de la marche à pied, par exemple, elles provoquent de multiples mini-contractions involontaires, plus bénéfiques encore que les contractions actives et maîtrisées.

Les Smartballs peuvent être portées pendant les courses, le jogging*, le surf* ou bien juste à la maison. Portez-les au travail, sur la plage, ou même lorsque vous sortez faire la fête !

Bougez, elles travaillent pour vous.

*Uniquement pour les femmes ayant de l’entraînement!

«Les Smartballs sont les haltères de votre périnée»

–  magazine féminin allemand Freundin

«Le renforcement des muscles du périnée est important pour toutes les femmes, quelque soit leur âge.»

–  Dörte Meise, gynécoloque en Saxe-Anhalt, Allemagne

«Beaucoup de gens ne savent pas que tout jeu sexuel, que ce soit seul ou avec un partenaire, fortifie les muscles du plancher pelvien. D’ailleurs, l’utilisation de jouets, conçus pour le renforcement de ces muscles est une aide efficace et rapide. Sans l’utilisation de jouets au préalable, les premiers exercices de Kegel peuvent être désagréables . Mais plus on s’entraîne, plus cela devient facile. Alors n’abandonnez pas tout de suite !»

–  Ducky Doolittle, éducateur sexuel, orateur et auteur

Les hommes ont un rapport direct avec leurs zones génitales puisqu’elles se situent à l’extérieur ; elles sont identifiables et palpables. Les Smartballs sont un véritable relais pour les femmes afin qu’elles situent le centre névralgique de leur féminité.

«Il ouvre sa main et dans sa paume se trouvent deux boules brillantes en argent, reliées par un épais fil noir… Je veux les sentir à l’intérieur de moi! J’ai le souffle coupé et les muscles de mon ventre se crispent. Ma déesse intérieure fait la danse des sept voiles… Oh mon… C’est un sentiment curieux. Une fois à l’intérieur de moi, je les sens à peine – mais pourtant je sais qu’elles sont là… Oh mon… Je dois les garder. Elles me rendent dépendante, dépendante de sexe.»

–  Anastasia Steele,
Fifty Shades of Grey

Les jouets permettent de découvrir des sensations différentes.

Pour amplifier le plaisir de la femme lors d’un rapport sexuel, les Smartballs peuvent également être laissées dans le vagin lors d’une pénétration anale.

Les Smartballs peuvent s’utiliser en association avec un vibromasseur pour varier l’entraînement. Fun Factory offre une large palette de vibromasseurs de première qualité. Ceux-ci peuvent, en contact avec la cordelette des Smartballs, engendrer des vibrations sur les boules à l’intérieur du vagin et ainsi stimuler le point G.

«On peut également se masturber sans les mains. Cette capacité relève moins de l’art du contrôle que de l’art de la libération de ces muscles qui ont été réprimés depuis l’enfance.»

–  Germaine Greer, écrivain américain

Les femmes doivent s’autoriser leur plaisir. Cela demande un «lâcher prise», ainsi qu’une conscience développée du périnée, associée à sa maîtrise.

«Au plus profond de mon intimité, lorsque je contracte, je comprends que je provoque autour de son pénis un serrement beaucoup plus intense, et j’accélère ainsi la montée de son plaisir. Alors je m’amuse à varier nos sensations.»

Ava Oiknin, conseillère

«Si cela continue comme ça, il n’aura pas besoin d’humidifier les boules. Il les met dans sa bouche pendant que je lui suce les doigts, en faisant des petits cercles avec ma langue. Quand il essaye de les sortir de ma bouche, je les retiens avec mes dents.»

–  Anastasia Steele,
Fifty Shades Darker

  On a pu prouver que les boules de Geisha étaient déjà utilisées en 500 ap. J.C. au Japon. Pendant la seconde moitié du XXè siècle, les boules de Geisha étaient vendues dans les sex-shops et les magasins de cadeaux orientaux.

Les versions pré-historiques des boules de Geisha étaient fabriquées à partir de métal ou d’ivoire. A l’origine, elles étaient insérées dans le vagin afin d’augmenter le plaisir de l’homme lors du rapport sexuel.

Les femmes de l’Asie antique, de la Thaïlande en passant par la Chine et le Japon, utilisaient déjà les vibrations douces de boules pour les préliminaires ou pour atteindre l’orgasme.

Dans l’ancienne Asie, les boules de Geisha étaient aussi connues sous le nom de «Rin No Tama», qui signifie «les boules sonnantes».

Des adeptes de la tradition spirituelle du tantrisme et du taoïsme chinois (philosophie et religion chinoise) croient que les boules de Geisha sont des instruments permettant de s’exercer au contrôle et d’explorer les côtés sensuels de l’être humain.

Les mères initiaient leurs filles, femmes en devenir.

«Plus on a le contrôle sur la musculature de son vagin, plus le plaisir est intense pendant le rapport sexuel. En contrôlant ses muscles, les sensations sont plus fortes. On augmente son propre plaisir et on a plus d’influence sur ce qu’il se passe lors de l’acte sexuel.»

–  Dr. Lisa Masterson,
gynécologue, obstétricienne et animatrice